Lightroom 5.4 et Lightroom Mobile 1.0 sont sortis !

C’est aujourd’hui 8 avril (jour de l’anniversaire de ma descendance) qu’Adobe nous propose la sortie officielle de Lightroom 5.4 mais aussi et surtout Lightroom Mobile 1.0 pour Iphone (à venir) et nos précieuses tablettes IPAD.
On savait déjà qu’une telle application pour Ibidules était dans les tuyaux puisque on nous parlais déjà il y a un petit moment déjà (voir ici)  mais et selon mes propres essais de ce matin et de quelques unes de mes sources, tous les possesseurs de Lightroom ne sont pas logés à la même enseigne concernant Lightroom Mobile,. En fait, ça dépend, si vous êtes un abonné Creative Cloud alors la chance est de votre côté et vous pouvez dés à présent bénéficier de cette application et cela gratuitement. Si vous ne l’êtes pas et aviez préféré la version sans nuage, alors Adobe n’a même pas pensé à vous (heu, la balayette pas trop fort SVP :D ) … vous ne pouvez même pas acheter Lightroom Mobile 1.0 ! Si cela ne s’appelle pas du foulage de gueule, je ne m’y connais pas mais on sent bien la ruse pour nous faire manger du Cloud à toutes les sauces :D
Ô toi qui n’a pas souhaité partir dans les nuages, je te sens déçu de ne pas pouvoir utiliser Lightroom mobile. Cette nouvelle possibilité d’Adobe qui apporte un grand nombre de puissants outils d’édition sur tes belles photographies (grâce à la technique des aperçus dynamiques). Pourtant, le changement c’est maintenant ! Lightroom pour iOS est enfin officiel, pour le reste du changement il vous faudra voir avec un certain conducteur de scooter :D
Bien que ne pouvant l’utiliser (ou alors j’ai encore les yeux fermés bien qu’étant debout depuis 4H30 ce matin) ce que j’ai vu en démonstration de Lightroom Mobile semble tout à fait intéressant.
Les ajustements les plus courants tels que l’exposition, le contraste, la saturation, la clarté,.. sont bien présents sur l’application iOS. D’ailleurs veuillez noter qu’il vous faut être en IOS 7 pour pouvoir l’utiliser donc dites adieu à votre « vieil » Iphone 3 Gs si vous voulez utiliser Lightroom Mobile sur votre téléphone.
A travers les vidéos de présentation, l’interface me semble bien conçue pour être aussi convivial que possible : balayages, des petites boîtes de dialogues et des gestes multi-touch qui vous permettent pas mal de choses.
Ce qui retient bien mon attention dans ce Lightroom Mobile c’est la petite partie editing grâce à la fonction rejetée ou retenue (les fameux X et P) et surtout j’aurais bien vu la notion de métadonnées qui sur ce point me manque aussi au sein de Capture Pilot que je conseille à tous utilisateur de Capture One Pro. Sur ce point, si Monsieur Phase One m’écoute, pourrait on bénéficier d’une mise à jour de Capture Pilot afin de faire évoluer notre workflow et l’utilisation au sein de celui-ci à l’aide d’un Ipad ?
À peu près tout ce qui se passe sur Lightroom mobile arrive sur le Cloud en utilisant les aperçus dynamiques. C’est grâce à eux que l’application iOS se synchronise parfaitement avec la version de bureau. Vous n’avez jamais à travailler avec un fichier RAW car sa taille (surtout ceux d’un Nikon D800 par exemple) serait trop importante, imaginez tous les mégaoctets que cela comporterait.
A la place, Lightroom mobile se base sur ces fameux aperçus de chaque image au sein de votre catalogue que vous choisissez de mettre à disposition sur le mobile.
Pour bien faire, vous devez être en ligne lorsque vous utilisez l’application, mais si vous savez à l’avance que vous allez être sans Internet pendant un moment donné (par exemple dans un train), vous avez la possibilité de télécharger pour l’édition hors ligne.
Toutes les modifications sont automatiquement synchronisées avec la version de bureau et dans le cas de l’édition hors ligne, dès que vous retrouvez une connexion Internet. vos photos qui sont synchronisés entre les deux versions seront également disponibles.
Cette notion de synchronisation entre Lightroom et une application Ipad n’est pas sans me rappeler un concept existant depuis un bon moment déjà nommé Mosaic (voir ce lien) qui me semble aussi bien sympa mais dont la tarification pour bénéficier de quelques Go voir To n’avait pas retenu mon attention.
Lightroom Mobile 1.0 n’est pas destiné à être un remplaçant de la version de bureau. Il ya des possibilités qui manquent, pour votre serviteur je pense que la plus intelligente aurait été la possibilité de synchroniser son iPad avec les images de l’appareil photo reflex et de récupérer les fichiers mais ce n’est qu’une idée, si Monsieur Adobe m’écoute…
C’est pourquoi je considère Lightroom Mobile comme un complément au workflow du photographe utilisant au sein de celui-ci Lightroom.
Pourtant Lightroom Mobile va certainement vous rendre quelques services pendant vos déplacements ou que vous voulez faire un peu de traitement affalé sur le canapé avec l’Ipad sur les genoux. Je déconseille tout de même cette pratique car je considères que la chromie, la gestion de l’exposition (pour ne citer que ces deux là) doivent être réalisés sur un écran digne de ce nom.
Sur ce point, bien que n’ayant pas eu le privilège d’essayer Lightroom Mobile 1.0 moi même, je ne trouve à aucun endroit le fait que cette version mobile de Lightroom utilise la technologie ColorTrue de Xrite dont je vous ai parlé il y’a peu (voir ce lien) ce qui est bien dommage puisque XRITE, dans sa grande générosité, propose son SDK a qui le veut bien pour l’intégrer au sein d’une application IOS
Bien entendu,Lightroom Mobile 1.0 apporte des fonctionnalités de partage instantané aux réseaux sociaux, une fonction de diaporama qui vous permet de montrer votre travail plus facilement.
Pour ma part et sur le point de pouvoir montrer mon travail photographique, j’ai retenu la solution Flickr. Dalleurs pour ceux qui veulent voir mon modeste travail, je vous invite à découvrir ma galerie toute fraîche ici >https://www.flickr.com/photos/pascalderangere/
Lightroom Mobile 1.0 apporte pour l’instant la compatibilité limitée à partir de l’iPad 2 et au-dessus iOS 7 (bientôt à l’iPhone, avec une version Android actuellement en travaux). Vous aurez également besoin de mettre à jour votre version de votre Lightroom en passant à la 5.4 ;)
Edit de ma part après mettre décoller les paupières, on peut tester Lightroom mobile pendant 30 jours si on ne dispose pas de la version Cloud mais passé ce délais il vous faudra venir dans les nuages d’Adobe.

Eizo CG 247 et CX 241 mais aussi un Cloud

Eizo nous a dévoilé hier deux nouveaux écrans ColorEdge à savoir le ColorEdge CG247 et le ColorEdge CX241 tous deux en 24 pouces. Les deux modèles sont équipés d’une nouvelle gamme de dalle IPS qui reproduit 99% de l’espace colorimétrique Adobe RGB affichant plus d’un milliard de couleurs. L’Eizo ColorEdge CG247 intègre, comme ces prédécesseurs, un système pour l’étalonnage permettant l’auto-calibrage. Cet écran Arts Graphiques et est destiné aux professionnels de la photographie, du prépresse et post-production mais aussi à yods les passionnés souhaitant traiter leurs images sur du matériel faible en colorimétrie.
Le ColorEdge CX241 quant lui abrite un capteur de correction interne qui maintient certains résultats après que le moniteur ai été calibré avec un colorimètre externe par exemple la Xrite i1 Display Pro dont je vous ai souvent parlé ici et que vous pouvez acheter sur le Store de COULEUR-ICC via ce lien ;)
Ces deux nouveaux modèles devraient être disponibles courant juin 2014.
Mais là où Eizo arrive encore a m »épater c’est sur la partie software avec leur excellent logiciel connu sous le nom de ColorNavigator qui reste pour moi la meilleure solution de caractérisation écran. Bien entendu, pour l’utiliser il vous faut posséder un Eizo ColorEdge. Cependant comme dirait un certain Georges C. : « What Else ? »
En effet Eizo se mettent eux aussi au Cloud. Encore un Cloud me direz vous à croire que tout se passe dans les nuages de nos jours :D
Grâce à ColorNavigator Network et ColorNavigator NX nous pouvons donc aborder aisément la gestion des couleurs pour les Eizo ColorEdge avec une notion de réseau le tout avec la notion de sécurité, il en va de soit.
Comme le dit à juste titre la société nippone, utilisés ensemble, ColorNavigator réseau et ColorNavigator NX vont me permettent de tirer parti des capacités d’auto- étalonnage de moniteurs ColorEdge en effectuant l’étalonnage et d’autres tâches de contrôle qualité sur un réseau de moniteurs ColorEdge que ce soit dans le même bureau ou même dans d’autres villes voir d’autres pays et cela de mon siège social. Grâce à cela je pourrais devenir l’administrateur à distance pour automatiser les tâches de contrôle qualité en les programmant à intervalles réguliers . Un potentiel énorme pour sauver un studio de post-production ou d’impression de centaines d’entreprises des tracas qu’ils peuvent parfois (souvent) rencontrer faut de posséder les compétences en interne (sauf ceux qui ont été formé par mes soins). ColorNavigator réseau et ColorNavigator NX vont aussi permettent d’économiser de nombreuses heures chaque année en travaux de maintenance tout en assurant la précision des couleurs de ces moniteurs.
Enfin, Pour les entreprises qui savent gérer eux même un véritable contrôle qualité (force est de constater qu’elles ne sont pas nombreuses) ou bien pour les particuliers, sachez que EIZO continue à proposer son logiciel propriétaire ColorNavigator 6 avec ces deux prochains moniteurs. ColorNavigator est utilisé pour définir les valeurs cibles pour la luminosité , le gamma et point blanc et créer votre profil ICC le tout d’une manière hardware.
Je ne vais pas tout vous dire sur les prouesses de ColorNavigator, mes clients les connaissent puisque n’oubliez pas :

Pourquoi choisir COULEUR-ICC pour l’achat de votre écran Eizo ColorEdge ?

*Tout en étant parfaitement placé en terme de tarif sur le marché, COULEUR-ICC vous offre pour tout achat d’un écran art graphique votre première assistance téléphonique (découvrez notre offre Eizo sur le Store de COULEUR-ICC ) afin de vous guider dans la caractérisation et la calibration de votre nouvel écran. Qui a dit service inédit en France le tout par un véritable spécialiste ? ;)

Capture One Pro 7.2.1 est là !

Un petit passage sur le site dont je m’occupe peu en ce moment il est vrai mais entre les formations que je réalise auprès de certains d’entre vous et mes sorties pour aller faire de la photo, le temps peut parfois manquer.
Ceci n’est donc as un poisson d’avril de la part de votre serviteur mais bien une véritable information. Aujourd’hui vient d’être officialisée le sortie de Capture One Pro 7.2.1 que ce soit pour windows mais aussi pour mac.
Pas de nouveautés en vue et toujours rien à l’horizon quant au fait de passer en phase finale quant à l’intégration des catalogues Lightrrom au sein de celui de Capture One Pro.
Avec la cette nouvelle version, Phase One nous apporte son lot de correctifs comme par exemple une meilleure gestion de l’openCL  des cartes graphique des nouveaux Mac Pro équipé de la D300 et D500. Le script d’assemblage fonctionne maintenant avec la dernière version de Photoshop (ahhh enfin, il était temps). Toujours sur mac, la fluidité des catalogues semblerait mieux géré.
Sur ce dernier point votre formateur Capture One Pro n’a pas encore testé par le fait que mon wokflow demande une gestion en mode session (je viens d’ailleurs d’y rajouter DXO Pro, si si il faudra que je vous dise pourquoi ;) )
De nouveaux APN sont maintenant supportés au sein de Capture One Pro tels que :

  • Fujifilm X-T1, XQ1 et X-A1
  • Nikon D4s
  • Olympus E-M10
  • Pentax K-3
  • Sony A390, a3000 and NEX-5T

ceux qui passeront à cette nouvelle monture verrons que certains profils d’objectifs ont été ajouté aussi. Mais comme d’habitude, le Docteur Couleur vous propose de rester prudent et de toujours bien évaluer la chose avant d’écraser votre ancienne version ;)
N’oubliez pas aussi, je vous propose de véritables formations capture one pro au sein de votre entreprise ou de votre domicile mais aussi à distance sans oublier la formation Capture One pro en environnement studio voir ce lien. enfin, vous pouvez bien entendu aussi favoriser ce site en achetant Capture One Pro 7 ou sa mise à jour sur le Store de COULEUR-ICC.
En attendant, bonne photographie à toutes et à tous, moi je retourne shooter à l’aide d’un 300 mm F2.8 et un multiplicateur 1,7 sur mon Nikon préféré ;)

© Pascal D. – 2014

Haut de Page

COULEUR-ICC.COM

COULEUR-ICC.com : Tout ce que vous avez voulu savoir sur la gestion des couleurs, les profils icc et l'impression jet d'encre sans jamais oser le demander. COULEUR-ICC.com c'est la formation dédiée à l'image numérique formation gestion de la couleur, formation photogravure, formation impression jet d'encre, formation retouche chromie. Enfin COULEUR-ICC c'est la vente de matériel et le partenaire de votre chaîne graphique et numérique. Pascal, responsable de la société COULEUR-ICC est membre Coloratti XRITE en France et LE spécialiste de Capture One Pro.