Mes lecteurs réguliers ou les photographes que je forme le savent bien, photographier en RAW a tous son sens face au JPG. Ce dernier format ne devrait être utilisé uniquement que pour la diffusion web et rien d’autre. Même pour la retouche et le tirage Fine Art, je conseille toujours, après dématricage des images, de travailler sur un fichier bitmap non compressé et en 16 bits sans céder aux chants des sirènes du gain de place sur les disques durs.
Mais avant de pouvoir travailler de la retouche, le fichier RAW (le but de capteur) doit être développé.
Vous connaissez mon amour pour mon chouchou de Capture One Pro mais aussi pour Lightroom depuis que la version 4 a enfin apporter un moteur de dématriçage digne de ce nom bien qu’encore imparfait pour moi (mais dont le résultat peut grandement s’améliorer si vous réalisez ou faites réaliser des profils dcp).
Aujourd’hui je tiens à vous parler d’un autre dématriceur qui est rentré dans mon workflow tellement sa qualité de dématriçage est excellente et irais je dire qu’il pourrait dépasser mon chouchou ?
Ne tournant que sur Mac, Iridient Developer anciennement connu sous le nom de Raw Developer est donc un logiciel permettant de traiter vos fichiers RAW. Il a été crée en 2004 par un génie pour moi : Brian Griffith, le logiciel vient de subir sa première mise à jour majeure depuis très longtemps, et il débarque sous ce nouveau nom de Iridient Developer. Maintenant en version 2, Iridient Developer apporte le soutien pour toute une série d’appareils photo numérique, mais surtout elle apporte aussi un assez grand nombre de nouvelles fonctionnalités intéressantes.
Doté d’une nouvelle interface, Iridient Developer supporte les écrans Retina haute résolution. Developer Iridient 2 comporte aussi un navigateur qui permet aux mises à jour en direct chose que je trouve génial sur tous les logiciels le permettant la possibilité à la fois du zoom tactile et le défilement sur trackpad ou sur wacom intuos 5 (tablette graphique que vous pouvez acheter sur le Store de COULEUR-ICC).
Le plein écran fourni depuis Mac OS 10.7 Lion est aussi de la partie. La qualité d’affichage a été améliorée avec cette V2, sur Mac OS X 10.7 Lion et au dessus, les couleurs sont au top.
Notons que le code du logiciel est également compatible avec Apple Gatekeeper au niveau de la sécurité, donc pas de soucis avec Mac OS 10.8 Mountain Lion.
Niveau performances ça décoiffe et même le crâne rasé de votre serviteur doit bien se tenir :D . Iridient Develloper tire pleinement parti des processeurs Intel multi-cœur.

  • Les ajustements au niveau APN y sont nombreux

Ni cherchez pas par contre de corrections localisées au pinceau ou via un dégradé à la Ligtroom ou à la Capture One Pro puisque le logiciel ne permet que la correction globale de l’image. Idem, pas de gestion de catalogue ni de fonction d’impression. Iridient Developer c’est le dématriçage pur et dur mais nom de Dieu qu’il le fait bien.
Chose aussi qui devrait retenir votre attention est le fait que Iridient Developer 2 permet aussi la prise en charge de la distorsion chromatique et des corrections d’aberration de l’objectif dont les profils de correction optique sont du LCP. A savoir le type de fichier qu’on retrouve aussi au niveau Camera Raw de Photoshop et/ou de Lightroom. N’oubliez pas aussi que vous pouvez créer facilement vos propres profils d’objectif LCP à l’aide de Adobe Lens Profile Creator dont je vous ai parlé (voir ici).
Les corrections peuvent ainsi être appliquées automatiquement ou manuellement.
La partie se trouvant dans l’onglet IN est époustouflante d’efficacité que ce soit l’ajustement caméra mais aussi le travail de la graduation de l’APN.

  • régler la courbe du boîtier n’a jamais été aussi simple

Là aussi ou Iridient Developer est juste une tuerie est sur la gestion de la netteté des images. Pas moins de quatre possibilités sur cette gestion, par exemple Hybrid Sharpen donne un croustillant dont certains dématriceurs devraient à mon avis s’inspirer.

  • Avec Iridient Developer vos images sont piquées correctement

La gestion du traitement du bruit lié à la monter en ISO fait aussi partie des outils avec de nombreuses options comme le montre la capture d’écran ci-dessus. Iridient Developer 2 prend en charge les images HDR vous pourrez donc y traiter les formats d’image tels que OpenEXR et Radiance. Soulignons aussi les fonctions bien pratiques de classements par étoiles, et couleur tout en apportant tout la gestion d’IPTC, XMP et EXIF v2.3 métadonnées.
Iridient Developer fait aussi très fort sur la correction via les courbes. Les corrections pouvant se faire en RVB mais aussi en LAB et en Chroma.

  • Les courbes avec Iridient Developer RVB, gestion de la couche lumière mais aussi en Chroma.

Bien entendu je vous voir venir et vous allez me dire : Et les profils ICC alors ? Et bien là aussi Iridient Developer fait cela parfaitement puisqu’il est full ICC à savoir en entrée jusqu’à l’exportation du fichier Bitmap.
Par défaut le dématriceur offre des profils icc pour de nombreux APN. Bien entendu, en tant que spécialiste de la gestion des couleurs et surtout fervant du sur mesure dans ce domaine je peux que constater que mes nouveaux profils icc pour mon Nikon et fraîchement créés ce coup-ci en XYZ à l’aide d’une solution Open Source bien connue permettent des résultats colorimétriques encore meilleurs que les profils icc génériques, mais ça n’importe qui connaissant un tant soit peu la gestion de la couleurs ne pourrait en dire autrement.

  • Iridient Developer est full ICC

Les amoureux de l’histogramme ne sont pas en reste et comme vous pouvez le constater dans la capture ci-dessous, là aussi c’est plus que complet. Tout y est parfaitement paramétrable et pouvant être visualiser sur 256, 512 ou 1024 niveaux.

Et le noir et blanc ? là aussi Iridient Developer répond présent avec la couche L, la désaturation, en intensité, en Luma mais aussi via le mélangeur de couche bien connu des utilisateurs de photoshop ou d’Aperture sans oublier une fonction de toning.

  • Le Split Tone n’est pas en reste je vous en reparlerais

En guise de conclusion sur mon premier article sur Iridient Developer 2 (mieux vaut tard que jamais), vous l’aurez compris, je vous le recommande plus que chaudement et son tarif est qui plus est fort accessible alors que demande le peuple ?
Une version d’évaluation est bien entendu disponible, rendez-vous donc sur le site de l’éditeur et franchement vous pouvez l’acheter les yeux fermés ;)
Iridient Developer fera prochainement partie intégrante de mon offre de formation au même titre que Capture One Pro et Lightroom. Il se pourrait même que j’y consacre des webinaires en français. A ce titre j’ai rajouté le sujet à ma petite enquête lancée ce week end sur les webinaires, n’oubliez pas d’y répondre via ce lien et merci  aux participants ;)