Pendant qu’une partie du bon peuple de photographes ou d’étudiants gaulois râlent comme des veaux sur la politique d’Adobe concernant Photoshop CC dont je vous annonçais la sortie imminente (voir mon article de lundi), certaines autres personnes utilisent leur temps à bon escient.
C’est le cas de Brian Griffith avec qui j’échange régulièrement par email sur le logiciel qu’il a développé  à savoir Iridient Developer.
Je vous ai déjà parlé de ce superbe dématriceur (voir ici ou ) qui passe depuis hier en version 2.1 apportant comme toujours son lot de nouveautés.
Il faut dire que Brian ne chôme pas. En utilisant Iridient Developer on voit parfaitement qu’il sait ce que doit être la qualité d’une photographie.
Iridient Developer 2.1 propose une refonte totale de la fonctionnalité de réduction du bruit dont des toutes nouvelles méthodes de réduction du bruit avec des niveaux d’ajustement de bruit automatique en option basée l’ISO et les autres paramètres de l’image. Ces nouvelles méthodes améliorent considérablement le traitement du bruit en ISO élevée tout en conservant une excellente précision d’image en réduisant les bavures de la couleur.
Iridient Developer 2.1 prend désormais en charge l’utilisation de bibliothèques de conversion RAW d’Apple comme une méthode de conversion RAW alternative et comme un moyen de fournir un soutien pour certains modèles de caméra uniques (tels que des APN X-trans de Fuji), mais Brian m’a indiqué le fait de travailler encore pour prochainement nous proposer ses propres routines de traitement. Aussi quand on connaît les possibilités des X-trans et la qualité de ce qu’on peut faire avec Iridient Developer, j’ai hâte de voir cela.
Iridient Developer 2.1 c’est aussi différentes méthodes pour le traitement des images en noir et blanc. Sur ce point et là encore Brian fait toujours plus fort. En effet, Une nouvelle option de conversion monochrome apparaît, « Mélangeur de couches de couleur RAW» a été introduit ce qui permet le mixage des couches de couleur capteur directement du processus de dématricage sans aucune conversion de couleur au préalable.
Enfin, cerise sur le gâteau, Iridient Developer 2.1 apporte encore des nouveautés quant à la gestion des couleurs. Soulignons tout de même que cet excellent logiciel permet de gérer les profils icc en entrée mais aussi de pouvoir gérer les profil de type DCP aussi (les profils que l’on retrouve dans ACR et dans Lightroom). Brian s’est encore surpassé puisque cette mise à jour comporte également une actualisation majeure de routines de traitement des couleurs en ajoutant le support de la v2.4 du moteur de gestion des couleurs ICC LittleCMS en plus de ColorSync d’Apple. LittleCMS permet la gestion et la compatibilité des profils icc de type v4 (je vous parlais de cette notion de version V2 ou V4 il y a encore peu, voir ici). Enfin, toujours dans les bonnes nouvelles quant à la gestion des couleurs, Brian a intégré le soutien pour les dernières extensions du profil ICC à virgule flottante et la prise en charge la compensation du point noir en option. Bref Iridient Developer aurait mérité cette année le prix Tipa 2013 du meilleur logiciel photo mais quand on sait celui qui l’a obtenu, le jury devait être constitué de Gilbert Montagné et de personnes souffrant malheureusement du même handicap :D
Aussi même si pour l’instant il n’est pas prévu que Lightroom 5 enferme les bonnes âmes gauloises dans les nuages, sachez que Iridient Developer est disponible sur le site de son créateur pour une somme tout à fait abordable, la version de démonstration est sans limite (hors petit watermark sur les images exportées) et tous ceux qui ont payé leur licence (oui un logiciel ça se paye aussi) bénéficient des mise à jours gratuites pendant une période de 18 mois. De quoi redonner le sourire aux grincheux râlant par rapport au nuage Adobe à moins que pour cela il nous faille allumer un cierge :D